Le cadre de travail des industriels ivoiriens est une priorité de l’Etat. C’est une certitude. Les zones industrielles du pays font l’objet d’une attention particulière par le gouvernement depuis la création en 2013, de L’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (Agedi). Seulement voilà, 9 ans après, dans le grand Abidjan, plusieurs zones industrielles rencontrent d’énormes difficultés. Certaines ont  leurs voiries dégradées et saturées. Un constat qui interpelle le directeur général de l’Agedi et la Directrice générale du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI). Mamadou Diomande et Solange Amichia ont  effectué en janvier dernier, une visite de terrain dans les zones industrielles de la capitale économique, pour s’enquérir des difficultés des industriels.  A Koumassi, Mamadou Diomandé a affiché la volonté de leurs équipes respectives, de se tenir aux côtés des industriels: « Nous avons eu deux grandes étapes. La visite des zones existantes et celles des zones en travaux. Sur les zones existantes, il faut comprendre que, de plus en plus, nous allons nous rapprocher des industriels. Nous allons être à leur contact pour  vivre avec eux, les problèmes quotidiens qu’ils ont. Des problèmes de sécurité, de restructuration, d’infrastructures. Et surtout, partager avec eux, des solutions» a t-il dit.

Le Président Directeur Général de la SOTICI, en véritable leader des 77 entreprises installées sur les 260 lots industriels de Koumassi, n’a pas manqué de donner de la voix: « on a pu leur présenter nos installations, leur donner nos préoccupations et nos attentes. Et il est important pour nous, d’avoir un dialogue avec eux ( L’AGEDI, ndlr) afin qu’on puisse résoudre les différents problèmes» a souligné Ramzi Omais.

Le projet de réhabilitation de la zone industrielle de Koumassi entrepris en 2016, pour un coût global de 22 milliards de francs CFA, verra peut-être le jour… après cette visite. C’est le souhait de tous !